Energie

La France peine à réduire ses émissions de gaz à effet de serre

Publié le : 11 janvier 2023

La France peine à faire baisser ses émissions de CO2 malgré ses efforts. La France s’est engagée à réduire ses émissions de CO2 de 40 % d’ici 2030, une ambition qui doit être renforcée pour tenir compte de nouveaux objectifs européens (– 55 %).
Malheureusement, les chiffres récents montrent que les émissions de CO2 de la France ont légèrement augmenté ces dernières années.
La principale raison de ce manque de progrès est que la France a du mal à s’adapter à la transition énergétique, ce qui signifie qu’elle a du mal à réduire sa dépendance aux combustibles fossiles et à promouvoir la production d’énergie renouvelable.

Les mesures prises par la France

La France a pris plusieurs mesures pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre.
Elle a mis en place des politiques visant à limiter les émissions de gaz à effet de serre, à encourager l’utilisation d’énergies renouvelables, à promouvoir l’efficacité énergétique et à appliquer des taxes sur les combustibles fossiles. La France a également adopté le Plan Climat, qui fournit un cadre pour la mise en œuvre des politiques et des mesures visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Les initiatives prises par la France devraient avoir un impact positif sur ses émissions à long terme, à condition que le pays continue d’investir dans des solutions durables et à faible émission de carbone.

Il comprend également des programmes visant à promouvoir le développement des énergies renouvelables, dont l’éolien et le solaire, et à améliorer l’efficacité des transports. Les réductions d’émissions de gaz à effet de serre seront également soutenues par des mesures d’atténuation, telles que l’amélioration des forêts, l’aménagement des terres et le maintien des sols fertiles.

Pour compenser son parc nucléaire et ses difficultés de transport, la France se tourne davantage vers les énergies fossiles. Par conséquent, le pays travaille dur pour réduire ses émissions de dioxyde de carbone. Les émissions de gaz à effet de serre ont quasiment stagné (-0,3%) sur les neuf premiers mois de cette année par rapport à la même période en 2021, selon les données provisoires du Citepa (Centre interprofessionnel technique d’études de la pollution atmosphérique), l’agence chargée d’établir l’inventaire des émissions de la France.

L’industrie contribue à l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre

Les principales sources d’émissions de gaz à effet de serre dans l’industrie sont les usines et les activités industrielles qui produisent et consomment des combustibles fossiles tels que le charbon, le gaz naturel et le pétrole. Ces combustibles sont brûlés pour produire de l’énergie, ce qui libère des gaz à effet de serre dans l’atmosphère. D’autres sources d’émissions de gaz à effet de serre dans l’industrie comprennent les usines qui produisent des produits chimiques et les usines qui produisent des produits manufacturés. Les procédés de production, qui comprennent le raffinage des carburants, la production d’acier et d’aluminium, le traitement des eaux usées et la fabrication de produits chimiques, sont également des sources importantes d’émissions de gaz à effet de serre. Les émissions de l’industrie générale ont néanmoins diminué de 5 % (53,9 tonnes équivalent CO2), selon le Citepa. On enregistre ainsi -2% pour la chimie, -5% pour l’agro-alimentaire, -11% pour les métaux ferreux et -4% pour les minéraux non métalliques et les matériaux de construction.

Les émissions de C02 par secteur en France

Les gaz à effet de serre et le CO2 sont étroitement liés. Les gaz à effet de serre sont des gaz qui absorbent et retiennent la chaleur dans l’atmosphère terrestre. Le CO2 est l’un des principaux gaz à effet de serre et est responsable de plus de 65% de l’effet de serre. Les autres gaz à effet de serre incluent le méthane, l’oxyde nitreux et le protoxyde d’azote. Les concentrations de ces gaz à effet de serre sont en forte augmentation, ce qui entraîne une hausse des températures moyennes et des changements climatiques observés à travers le monde. Les principaux secteurs qui émettent des gaz à effet de serre sont les suivants : – Les transports : voitures, camions, avions, bateaux, – L’industrie : production d’énergie, utilisation d’agents chimiques et usines, – L’agriculture : pratiques agricoles, élevage, – Les bâtiments : construction, chauffage et climatisation, – Les déchets : décharges, incinération, – Les activités forestières : déforestation et feux de forêt. Le Haut Conseil pour le Climat, dans son rapport grand public 2021 donne des ordres de grandeur proches, résumé dans cette infographie (basée sur le rapport CITEPA) :

https://youmatter.world/fr/emissions-co2-par-secteur-monde-france/

Comment réduire ses émissions de gaz à effet de serre ?

Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, il y a plusieurs mesures que l’on peut prendre :
  • Faire des choix énergétiques plus efficaces en installant des systèmes d’énergie renouvelable (énergie solaire, éolienne, géothermique, etc.) et des technologies d’efficacité énergétique.
  • Réduire les déchets et recycler plus pour éviter les émissions de méthane des sites d’enfouissement.
  • Rendre les bâtiments plus efficaces en termes d’énergie en utilisant des matériaux isolants, en installant des équipements économes en énergie et en utilisant des sources d’énergie renouvelables.
  • Pour les entreprises : adopter des pratiques plus durables et réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.
  • Utiliser des moyens de transport plus durables et plus économes en carburant, comme le vélo, les transports en commun ou le covoiturage.

Imaginez que des spécialistes travaillent 24/7 sur l’optimisation de vos sites industriels. C’est ce que vous offre MyDametis, la seule plateforme pensée à 100% par des experts de la performance environnementale.

Conclusion

Cette relative stabilisation des émissions de gaz à effet de serre n’est pas une bonne nouvelle. Si la France veut tenir ses engagements climatiques, elle doit redoubler d’efforts. Selon la feuille de route du gouvernement pour lutter contre le changement climatique, la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC), la France doit réduire en moyenne de 16 millions de tonnes d’ici 2030 soit une baisse de 4,7%.
Vous souhaitez être accompagnés dans la stratégie de décarbonation de votre organisation ?
Dametis vous accompagne pour optimiser les performances environnementales de vos usines afin de maîtriser vos coûts, consommer moins de ressources et alléger votre empreinte carbone.