Répondre à la prise
de conscience écologique

Avec l’urgence climatique au premier plan, la prise de conscience
écologique est plus grande que jamais. Entre consommateurs
toujours plus engagés et réglementation qui se renforce, Dametis
aide les acteurs de l’industrie à agir vite et bien.

Pourquoi répondre à la prise
de conscience écologique ?

Le dérèglement climatique figure en tête des préoccupations du moment. De plus en plus de citoyens y sont sensibilisés et agissent à l’échelle individuelle et collective. Des pays, villes et organisations ont déclaré l’état d’urgence climatique.

Les entreprises sont attendues au tournant, y compris les acteurs du secteur de l’industrie. Dametis vous aide à entamer ce virage pour répondre à la prise de conscience écologique à votre niveau.

Des consommateurs
toujours plus engagés

On assiste à une vraie prise de conscience écologique chez de nombreux consommateurs.

Certains favorisent les produits locaux de saison, réduisent leur consommation de viande et utilisent des applications pour éviter le gaspillage alimentaire. D’autres décident de ne plus prendre l’avion et remplacent la voiture par le vélo ou le bus.

On voit émerger des mouvements écologiques militants et des initiatives collectives qui entreprennent des actions massives.

Des consommateurs engagés qui exigent des entreprises qu’elles s’engagent sans greenwashing.

Chez Dametis, nous vous aidons à réduire votre empreinte et à prouver vos résultats en montrant votre score bas carbone.

Des entreprises
plus exigeantes

Approvisionnement en produits locaux, sous-traitance de proximité, recours aux ressources humaines du territoire : l’engagement local des entreprises est devenu un facteur clé de succès.

Entreprises et institutions s’engagent sur le plan écologique et sociétal. Si ces acteurs sont vos clients, vous voulez leur prouver que vous êtes aussi sur cette voie.

Grâce à notre plateforme MyDametis, vous connaissez votre empreinte carbone en temps réel et savez quels leviers actionner pour la réduire.

Vers une
finance décarbonée

Encore trop négligée, l’empreinte carbone des banques traditionnelles est titanesque. Elles financent en effet les activités des plus grandes entreprises.

Et quand on sait qu’une centaine d’entreprises engendrent les deux tiers des émissions de carbone, on comprend l’immense pouvoir de la finance.

Par exemple, certaines banques offrent des taux d’intérêts plus bas aux emprunteurs qui ont mis en place une stratégie de décarbonation.

On voit aussi apparaître des néobanques vertes et fonds d’investissement qui proposent à leurs clients de placer leur argent sur des fonds labellisés ISR ou Greenfin pour financer la transition écologique.

La réglementation
qui se renforce

Pour inciter les entreprises à agir, les États ont mis en place des écotaxes comme la taxe carbone.

L’Union Européenne a créé un marché des quotas d’émissions qui taxe les gros émetteurs. Entre 2020 et 2022, le prix de la tonne de CO₂ a quadruplé jusqu’à frôler la barre des 100 €, alors qu’elle était prévue pour 2030.

Des économistes proposent un modèle plus juste avec la taxe sur le carbone ajouté (TCA), qui prendrait en compte toutes les émissions de gaz à effet de serre, y compris celles engendrées par les produits importés.

Dans tous les cas, vous avez intérêt à vous mettre au diapason du bas carbone dès maintenant.

Action écologique,
on commence ?

Agir pour l’environnement commence par une première brique. Réservez un appel avec un expert métier pour échanger sur les problématiques de vos sites industriels en matière d’action environnementale.

TEMOIGNAGE

Ils ont choisi
Dametis

$
On a fait appel à Dametis pour nous aider dans notre transition écologique. On est bien conscients que le consommateur final adapte sa façon de consommer et qu’il est plus attentif à son empreinte carbone et au recyclage par exemple. Avec Dametis, on a repensé toute notre chaîne de production pour répondre à ces nouvelles attentes.

Directeur Général
Industriel spécialisé dans le packaging rétractable