Actualité

Pourquoi le prix du gaz augmente-t-il ?

Publié le : 23 octobre 2022

Le prix du gaz augmente d’année en année, à tel point que l’état français a ordonné un gel des tarifs, pour que les entreprises et les ménages ne soient pas impactés par la flambée des prix. S’il n’y avait pas eu cette annonce en Octobre 2021, les prix du gaz auraient augmenté de plus de 40%.

Nous allons voir quels sont les facteurs qui influent sur les prix du gaz, ainsi que les moyens d’anticiper et d’amoindrir l’impact de la hausse de ces prix.

Qu’est-ce qui définit les prix du gaz ?

Les prix du gaz, comme beaucoup de marchandises, sont expliqués par l’offre et la demande. Comment donc justifier que le prix du gaz a stagné pendant l’année 2020, alors que la demande a fortement diminué pendant les confinements. Cela s’explique par les restrictions sanitaires, qui ont diminué la production de gaz à l’échelle mondiale. Si la production était restée similaire, les prix auraient vraisemblablement diminué. Il est possible que les producteurs de gaz aient préféré éviter cela et que cette considération ait été un facteur dans la baisse de la production.

La reprise de l’économie, un facteur sur les prix du gaz

Lorsque l’activité a repris à l’échelle internationale, la demande en gaz a fortement augmenté, pour alimenter les usines et les entreprises. Cette hausse de la demande brutale a pris de cours la production, d’autant que moults entreprises ont cherché à rattraper la production dont elles ont été privées durant la pandémie. La demande a donc repris plus rapidement que la production, ce qui a causé une explosion des prix du gaz. Petit à petit, la disponibilité et les besoins en gaz se rejoignent et les prix finissent par se stabiliser, en restant supérieurs cependant aux tarifs pré-gel.

L’approvisionnement qui vient de Russie : de nouvelles hausses de prix du gaz à prévoir ?

En plus de la pandémie mondiale, la guerre en Russie a un impact sur le prix du gaz. Cela pourrait passer par la baisse de production dans les pays prenant part à la guerre, les difficultés logistiques sur les routes d’approvisionnement, ou tout simplement par la surconsommation des pays en guerre pour alimenter leurs armées.

La production de Gaz de la Russie peu utilisée en France

La Russie est le deuxième producteur mondial de gaz. Durant le conflit, les exportations vont se freiner, voire s’interrompre, que ce soit en raison d’embargos politiques, ou parce que la Russie va conserver sa production pour alimenter les usines d’armement en surrégime.

Cependant, nous pouvons tenter de relativiser en constatant que la France ne s’approvisionne en Russie que pour 11% de sa consommation de gaz (en 2015), et que le principal producteur alimentant la France est la Norvège, avec 42%. Cela ne signifie cependant pas que la guerre n’aura pas d’impact sur les prix du gaz en France.

Les impacts de la Guerre sur les prix du gaz

Nous pourrions nous dire que les entreprises et ménage français, ne se fournissant que peu en Russie, ne devraient pas être trop affectés. Cependant, ce n’est pas le cas pour tous les pays d’Europe. Les pays frontaliers de la France qui s’approvisionnent davantage en Russie vont devoir faire appel à de nouveaux approvisionnements, augmentant la demande auprès de ces pays producteurs, notamment la Norvège, ce qui fait que si la Russie arrête d’exporter son gaz, la demande auprès des autres producteurs va augmenter, ce qui va causer une nouvelle augmentation des prix du gaz en France. Cela a déjà été le cas pour les prix de l’essence.

Notons également que l’Ukraine, bien que produisant peu de gaz, est l’une des routes d’approvisionnement principales pour le gaz transitant en Europe depuis la Russie. Étant donné que le conflit est entre ces deux pays, il est probable que de nouvelles routes d’approvisionnements devront être trouvées. Il faut anticiper des congestions et des difficultés d’approvisionnement dans certaines zones. Le prix des modifications logistiques nécessaires sera également répercuté sur les prix du gaz. Pour le moment, le transit du gaz par le sol Ukrainien depuis la Russie n’a pas été interrompu, et a même augmenté, en raison des tarifs de la Russie, plus compétitifs que les autres producteurs européens.

Le prix du gaz gelé en 2022, un impact sur 2023

Afin que les entreprises françaises notamment ne soient pas impactées par la hausse des prix du gaz, le gouvernement a décidé de geler les tarifs en octobre 2021. En 2021, le prix du gaz avait augmenté chaque mois avant cette annonce, et a continué à augmenter depuis. Cette mesure a pour but d’attendre que les prix diminuent, et prévoit un lissage. C’est-à-dire que les économies effectuées pendant le gel seront compensées par un prix plus cher que le prix du marché lorsque cette mesure prendra fin.

Comment faire pour se prémunir de cette augmentation du prix du gaz à venir ?

Comment anticiper l’augmentation des prix du gaz ?

Il existe différents moyens d’anticiper l’augmentation des prix du gaz pour s’en prémunir, avec la disparition des tarifs réglementés du gaz. La première chose est de trouver le fournisseur qui vend au meilleur tarif. Il faut effectuer ce changement lorsque les prix du gaz sont bas et que l’on anticipe une augmentation.

Négocier un contrat d’énergie est dans tous les cas une opération fastidieuse, dans laquelle il est préférable de se faire accompagner par un professionnel comme Dametis.

Dametis permet de consolider sa facture énergétique et d’anticiper au mieux les surprises, avec :

    • Des solutions de sobriété pour l’efficacité énergétique (produire plus avec la même quantité d’énergie ou garder la même productivité avec moins de ressources)
    • Une supervision exacte de la quantité d’énergie consommée pour négocier sur une base réaliste de consommation
    • Des alertes pour éviter le dépassement de la puissance électrique maximale souscrite et ainsi réduire votre facture !
    • Des solutions d’énergies alternatives : la substitution du gaz fossile par des combustibles renouvelables
    • L’électrification des procédés

Cette deuxième solution vous permettra de savoir exactement la quantité de gaz utilisée dans votre entreprise, pour que votre fournisseur vous prévoie un forfait incluant uniquement le gaz dont vous avez besoin. Vous évitez ainsi de payer un surplus de quantité, et faire des économies sans changer le prix du gaz.

Afin d’anticiper les prix du gaz, vous pouvez vérifier des facteurs qui vont influer sur la demande ou sur la production. Cela peut être un incident sur un gazoduc, ou la reprise économique dans certains secteurs du globe. À l’inverse, vous pouvez observer l’évolution des nouvelles sources d’énergie alternative, qui, si elles sont utilisées à grande échelle, feront diminuer la demande en gaz.

Afin d’optimiser votre facture énergétique et de ne pas être impacté négativement par les prix du gaz, contactez Dametis.